Utilisation des méthodes d'autoconfrontation par les ergonomes

Questionnaire adressé aux ergonomes sur l'utilisation des méthodes d'autoconfrontation lors des interventions ergonomiques.
0%
Attention : l’exécution de JavaScript est désactivée dans votre navigateur ou sur ce site. Vous risquez de ne pas pouvoir répondre à toutes les questions. Veuillez vérifier les paramètres de votre navigateur.

Bonjour,

Dans le cadre de notre mémoire de L3 Ergonomie du Sport et Performance Motrice encadré par Me Faugloire, nous travaillons sur les concordances et différences entre la façon dont les méthodes d’autoconfrontation sont présentées en théorie (dans les ouvrages et articles d’ergonomie) et la façon dont elles sont utilisées ou appréhendées par les ergonomes sur le terrain. Nous avons préparé une enquête afin d’analyser si l’autoconfrontation est utilisée ou non sur le terrain, si oui, avec quels objectifs, quelle méthodologie, quels bénéfices, quelles difficultés, et si non, quels sont les obstacles. Ce questionnaire est anonyme. Nous espérons avoir suffisamment de retours pour pouvoir faire une analyse valide des pratiques, auquel cas nous vous enverrons avec plaisir les résultats.

Merci d’avance pour votre participation,

Nicolas Turmel, Lucas Pilard, Elise Juin et Mélanie Julien, L3 ESPM.

Ce questionnaire est anonyme.

L’enregistrement de vos réponses à ce questionnaire ne contient aucune information permettant de vous identifier, à moins que l’une des questions ne vous le demande explicitement.

Si vous avez utilisé un code pour accéder à ce questionnaire, soyez assuré qu'aucune information concernant ce code ne peut être enregistrée avec vos réponses. Il est géré sur une base séparée où il sera uniquement indiqué que vous avez (ou non) finalisé ce questionnaire. Il n’existe pas de moyen pour faire correspondre votre code à vos réponses sur ce questionnaire.